Jean-François Blais - designer web - spécialiste de WordPress

Normes et accessibilité

En développant le site selon les normes d’accessibilité, vous aidez non seulement les personnes handicapées à trouver votre site, mais vous augmentez également vos chances d’être référencé par les moteurs de recherches.

Une grande partie de votre clientèle peut être qualifiée à titre de «personne handicapée» (800 000 personnes au Québec seulement selon le site Accessibilité Web). Un site solide suivant les normes du W3C et des règles d’accessibilité permettra de rejoindre ces personnes qui ont recours, par exemple, à des lecteurs électroniques pour consulter votre site.

Mais les règles d’accessibilité concernent plus que les personnes handicapées. Elles aident également à programmer un site Internet qui sera plus facilement lu et consultable à partir des différentes plateformes (ordinateurs, tablettes, téléphones, consoles de jeu, etc.).

Voici les principaux principes énoncés par les WCAG 2.0 que je cherche à respecter dans mes sites (cité de la page Wikipédia sur l’accessibilité, traduction du texte anglais qui se trouve sur le site du W3C : Requirements for WCAG 2.0):

des contenus perceptibles :

  • fournir des alternatives textuelles à tous les contenus non textuels, de sorte qu’ils puissent être adaptés sous une forme répondant aux besoins des utilisateurs,
  • fournir des alternatives synchronisées aux médias synchronisés,
  • créer du contenu qui puisse être mis en forme de différentes manières sans perte d’information ou de structure,
  • permettre aux utilisateurs de voir et d’entendre plus facilement le contenu, notamment en séparant avant-plan et arrière-plan ;

des contenus utilisables :

  • rendre toutes les fonctionnalités utilisables au clavier,
  • garantir aux utilisateurs handicapés un temps suffisant pour comprendre et utiliser le contenu,
  • ne pas mettre en forme le contenu d’une manière connue comme entraînant des dommages,
  • fournir des aides aux utilisateurs handicapés pour naviguer, rechercher du contenu et se situer dans ceux-ci ;

des contenus compréhensibles :

  • fournir des textes lisibles et compréhensibles,
  • permettre aux pages Web d’apparaître et de se comporter de manière prévisible,
  • aider les utilisateurs à rectifier leurs erreurs ;

des contenus robustes :

  • optimiser la compatibilité avec les agents utilisateurs actuels et futurs, y compris les technologies d’assistance.